Les blessures au nez sont très fréquentes. En raison de sa position proéminente, le nez est la partie du visage la plus fréquemment blessée. Le sport, les accidents, les activités de plein air ou même les bagarres peuvent déboucher sur un accident et le plus fréquemment c’est le nez qui est touché en premier. Une rhinoplastie dans la ville de Lyon post-traumatique doit être envisagée pour réparer cette partie très sensible du visage.

Qu’est-ce qu’une rhinoplastie post-traumatique ?

La structure nasale est une partie très délicate de l’anatomie humaine. Elle est composée de petites parties qui sont reliées entre elles. Lorsque le nez subit une blessure, le choc et la pression vont affecter cette structure équilibrée, entraînant des fractures, des cartilages endommagés, des asymétries à l’intérieur et à l’extérieur, des saignements continus et même une éventuelle déviation de la cloison nasale. Des caillots de sang se formeront autour de la cloison nasale et empêcheront la circulation sanguine, entraînant la mort des cellules du cartilage entre les voies respiratoires. L’arête du nez peut alors s’affaisser, c’est dans ce contexte que l’opération de chirurgie est nécessaire.

Les opérations chirurgicales de rhinoplastie post-traumatique permet de traiter à la fois l’apparence et la fonctionnalité du nez fracturé et/ou blessé. Les chirurgiens esthétiques spécialisés dans la rhinoplastie peuvent utiliser cette procédure pour redresser le nez et corriger la cloison nasale. Les patients post-traumatiques souffrent généralement d’une fracture du nez. Un chirurgien doit alors réparer cette fracture et remettre le nez en place pour obtenir les résultats souhaités. Toutefois, si un patient souffre d’une grave blessure au nez, il peut devoir attendre au moins six mois, voire un an, avant de subir une intervention chirurgicale importante.

photo-rhinoplastie-post-traumatique-definition

Les différents types de fractures

Chaque nez est différent ; par conséquent, chaque lésion nasale est également unique. Tout traumatisme au niveau du nez peut entraîner une fracture, des sensations étranges et d’autres effets néfastes. Chaque cas de traumatisme nasal, tout comme chaque cas de rhinoplastie, doit être traité individuellement et axé sur les besoins uniques du patient. Il existe de nombreuses formes de lésions nasales qui peuvent inclure :

  • Rupture du nez : elle implique généralement une rupture des os et/ou du cartilage du nez. Les patients qui ont le nez cassé souffrent souvent de douleurs immédiates, de gonflements et d’ecchymoses graves et étendues autour de la zone nasale. Les nez cassés qui ne sont pas traités ont tendance à guérir de travers ou avec une bosse le long de l’arête.
  • Voies respiratoires obstruées/restreintes : les lésions nasales qui affectent l’intérieur profond du nez peuvent entraîner des problèmes respiratoires, des troubles des sinus et certaines formes d’apnée du sommeil qui peuvent affecter les habitudes de sommeil et l’état de santé général.
  • Dommages multiples : de nombreux athlètes ou victimes d’abus répétés peuvent souffrir de multiples fractures nasales qui peuvent s’accumuler les unes sur les autres au fil du temps.
  • Caillot de sang : lorsque le nez subit un traumatisme, il y a un risque de formation de caillots de sang. Non traité, le caillot peut détériorer le cartilage et provoquer un effondrement. Cette déformation est communément appelée « nez en selle ».

Comment soigner un nez cassé ?

En général, nous ne prenons pas les blessures du nez au sérieux. Lorsque le nez est atteint, nous attendons simplement que le saignement s’arrête, nous mettons de la glace dessus et nous ne pensons même pas à consulter un médecin. Cela peut aggraver les dommages et devenir plus compliqué à soigner. C’est pourquoi, lorsque vous êtes blessé au nez, vous devez suivre les étapes suivantes pour éviter que les dommages soient définitifs :

  • Consultez immédiatement un médecin si votre nez continue de saigner sans s’arrêter.
  • Consultez un médecin dans un délai d’un jour ou deux pour vérifier tous les changements qui apparaissent sur votre nez cassé, tels que des gonflements, des contusions, des déformations ou des troubles respiratoires.
  • Les déviations de l’os et des cartilages peuvent généralement être rétablies dans les 7 à 14 jours suivant votre état de santé.

photo-rhinoplastie-post-traumatique-comment-soigner-un-nez-casse

Les blessures plus importantes nécessiteront une chirurgie esthétique appropriée, qui ne pourra être pratiquée que lorsque le nez sera complètement guéri des dommages. La plupart des chirurgiens attendent environ six mois après le traumatisme pour pratiquer une rhinoplastie post-traumatique.

La procédure médicale d’une rhinoplastie post-traumatique

Il est important de comprendre qu’il faut six mois ou plus avant qu’une chirurgie corrective plus importante puisse être entreprise en toute sécurité. C’est essentiel pour permettre aux tissus du nez de se stabiliser à nouveau et de devenir plus souples et moins vascularisés.

Lorsqu’une blessure nasale survient, les opérations de rhinoplastie post-traumatique devient un acte médical de restauration, pour réparer les effets du traumatisme. L’ampleur de l’opération dépend du type de lésions, mais l’intervention dure généralement une à deux heures et est pratiquée sous anesthésie générale. L’anesthésie locale peut être utilisée si les blessures à soigner sont légères. Les incisions peuvent être placées à l’intérieur des narines (rhinoplastie fermée) ou juste sous la pointe du nez entre les narines (rhinoplastie ouverte). Au cours de l’intervention, le chirurgien devra probablement soulever la peau de votre nez pour accéder aux os et au cartilage situés en dessous. Ceux-ci seront remodelés aussi près que possible de votre ancienne structure ou dans la nouvelle forme désirée dont vous aurez discuté lors de votre consultation de rhinoplastie. Une fois les modifications nécessaires effectuées, la peau est remplacée et les incisions sont refermées.

Une rhinoplastie post-traumatique est une opération délicate, qui peut impliquer la reconstruction de diverses parties du nez. Les dommages peuvent toucher à la fois les os, le cartilage, la cloison nasale et la peau. Lors de votre première consultation, votre chirurgien plasticien, examinera les dommages et vous proposera la meilleure approche médicale pour réparer votre nez. C’est à ce moment précis, qu’il est important d’échanger avec votre chirurgien sur le résultat définitif souhaité. Parfois, une septorhinoplastie est nécessaire pour obtenir des améliorations dans tous les domaines.

Un nez en selle peut être reconstruit, un nez tordu peut être redressé, les voies respiratoires obstruées peuvent être rouvertes. Toutes ces corrections peuvent être effectuées en une seule opération de rhinoplastie post-traumatique. En fonction de la gravité des blessures, l’intervention sera effectuée en 1 à 3 heures.

Se préparer avant la procédure

Avant une procédure de rhinoplastie post-traumatique, il est recommandé aux patients de respecter les directives pré-opératoires standard afin d’assurer la sécurité du patient et d’obtenir des résultats post-opératoires optimaux :

  • Avoir une alimentation saine et riche en nutriments,
  • Ne pas fumer dans les semaines qui entourent l’intervention,
  • NE PAS prendre d’analgésiques contenant de l’aspirine ou de l’ibuprofène,
  • Fournir une liste de tous les médicaments qui sont pris régulièrement,
  • NE PAS manger ni boire après minuit la veille de l’intervention,
  • NE PAS porter de maquillage ou de lentilles de contact lors de l’intervention.

photo-rhinoplastie-post-traumatique-se-preparer

Les patients doivent se faire conduire par un ami ou un parent pour se rendre à l’intervention et la pratiquer.

Suivi cicatrisation et rétablissement

Une fois l’intervention terminée et pour un meilleur résultat final, vous serez renvoyé chez vous avec une attelle et des supports structurels qui seront placés autour de votre nez, qui aideront à fixer la forme du cartilage et des os. Ces supports le protégeront également des dommages pendant que vous vous reposez. La plupart des patients ayant subi une rhinoplastie ressentent un certain niveau de douleur et d’inconfort pendant les premiers jours. Ces symptômes peuvent être traités à l’aide de médicaments antidouleur. En outre, on peut vous demander de vous soigner avec des antibiotiques, un spray nasal salin, des changements de pansements, etc. Les ecchymoses disparaissent généralement au bout d’une semaine et c’est à ce moment que vous pourez utiliser un maquillage pour dissimuler les marques restantes, si vous le souhaitez. Les gonflements peuvent toutefois durer plusieurs semaines ou plusieurs mois, bien que le gonflement résiduel ne touche généralement que la pointe du nez.

Les effets secondaires, les complications et les risques

Vous pouvez ressentir des effets secondaires temporaires après l’opération, tels que des gonflements, des inflammations, des saignements et une gêne comme des sensations de douleur et des irritation, en particulier dans les zones où le chirurgien a remodelé le nez ou retiré des tissus pour une greffe osseuse.

Des médicaments prescrits peuvent réduire la gêne, et les antibiotiques peuvent aider à contrôler les symptômes de la sinusite. Une autre façon de minimiser les effets secondaires est de se reposer correctement, de manger sainement et des aliments mous qui contiennent beaucoup de nutriments et de fibres, d’appliquer des compresses froides sur le nez et le milieu du visage, et de garder le visage immobile autant que possible.

Le coût d’une chirurgie post-traumatique

Sans assurance maladie, le diagnostic et le traitement d’une fracture du nez comprennent généralement le coût de la radiographie, les frais d’établissement et les honoraires du médecin pour un total typique de 1000 euros ou moins si un réalignement des os n’est pas nécessaire ; le coût de l’opération peut aller jusqu’à 2000 euros, en fonction de l’importance des dommages causés au nez, des techniques et des médicaments prescrits pour traiter la blessure.

photo-rhinoplastie-post-traumatique-couts