Dans certains cas, il est possible que l’on ne souhaite pas passer par l’obtention d’une ordonnance pour pouvoir effectuer une prise de sang. Il faut néanmoins savoir que cette dernière est obligatoire, sauf dans certains rares cas, où elle est dispensable. Sans ordonnance, il n’y aura cependant aucune prise en charge de la prise de sang par l’Assurance Maladie. Les frais sont ainsi à la charge du patient. Alors, comment peut-on effectuer une prise de sang sans ordonnance, et quel est le rôle de l’infirmière libérale ?

Les différentes missions d’une infirmière à domicile

Il faut le savoir, les missions d’une infirmière à domicile sont variées. Avant d’exercer en libéral, l’infirmière est diplômée d’état et doit avoir exercé au moins deux ans en hôpital ou en établissement de soins. Si elle peut réaliser les mêmes soins qu’une infirmière titulaire, une infirmière à Annecy par exemple les prodiguera de manière différente.

L’infirmière à domicile a plusieurs missions. Elle doit, bien entendu, être capable de dispenser les soins qui relèvent de son rôle, mais elle doit aussi être capable de poser un diagnostic infirmier. Elle participe également à l’éducation à la santé de manière générale, mais aussi au dépistage ainsi qu’à la prévention.

Lorsqu’elle prend en charge un patient, l’infirmière libérale joue un rôle pluridisciplinaire. Elle doit également coordonner les différents soins médicaux et faire l’intermédiaire avec les autres professionnels de santé qui suivent le même patient. L’infirmière à domicile apporte également les soins les plus courants, notamment aux personnes âgées. Si cela vous intéresse, le tarif des maisons de retraite est abordé sur sante-avenir.fr.

En plus des soins courants, l’infirmière libérale peut aussi prendre en charge d’autres soins, comme le traitement des escarres, différentes injections, la dispense de soins d’hygiène générale ou encore l’aide à l’accomplissement d’actes essentiels de la vie, comme la mobilité ou encore l’élimination.

Peut-on réaliser une prise de sang sans ordonnance ?

En principe, peu importe la nature de l’analyse sanguine, cette dernière doit se réaliser via une ordonnance délivrée par un médecin. Bilan sanguin complet, analyse rénale ou encore analyse pour déceler une hépatite… Une ordonnance médicale est strictement indispensable pour pouvoir réaliser ces examens. Une infirmière à domicile pourra, par ailleurs, vous renseigner davantage à ce sujet.

Toutefois, dans certains cas, il est possible de se passer d’une ordonnance pour effectuer certaines analyses sanguines. Dans le cas d’une détection d’une grossesse, ou pour effectuer un dépistage du VIH, il est, en effet, possible de se passer d’ordonnance. Cela permet au patient de garder l’anonymat s’il le souhaite.

Sans ordonnance, il faut néanmoins accepter l’idée que la prise de sang n’est pas remboursable. Elle sera donc aux frais du patient. Si vous posez la question à une infirmière à domicile, elle vous dira sûrement que le tarif d’une prise de sang sans ordonnance se situe, en moyenne, entre 17€ et 25€.

Comment réaliser une prise de sang à domicile ?

Là où une infirmière à domicile peut vous venir en aide, c’est dans le cas où vous souhaiteriez ne pas avoir à vous déplacer dans un laboratoire pour effectuer votre bilan sanguin. Pour bénéficier d’une prise en charge financière par l’Assurance Maladie, il est important que l’ordonnance porte la mention “prélèvement à effectuer à domicile”.

Dans le cas contraire, la prise de sang sera tout de même remboursée, mais pas complètement. L’ordonnance, quant à elle, peut être délivrée par un médecin généraliste, un spécialiste, ou encore un médecin du travail.

Pour que la prise de sang réalisée par une infirmière à domicile se passe dans les meilleures conditions possibles, il ne faut pas hésiter à demander à son médecin de prescrire un anesthésiant local. En effet, les plus jeunes, mais aussi les personnes âgées, peuvent redouter la douleur, notamment en raison de l’état de leurs veines. L’anesthésiant doit s’appliquer environ 1h avant la prise de sang.

Toutes les prises de sang ne le nécessitent pas, mais, pour certaines d’entre elles, (comme celles qui sont liées aux dosages du cholestérol ou de l’insuline) il est préférable d’être à jeun. Concrètement, cela signifie qu’il ne faut pas avoir consommé d’aliments ni bu autre chose que de l’eau dans les dix à douze heures qui précèdent la prise de sang.